Béoogo Néere – Coopération Internationale Asbl

" Ensemble pour demain "

Belgique - Burkina Faso

SANTE les visites médicales scolaires des 27, 28 et 29 novembre 2019

En mai 2019, un accord de principe était intervenu entre l’asbl AIDE & SOUTIEN de la Province de Luxembourg et BEOOGO NEERE – COOPERATION INTERNATIONALE asbl pour reconduire les visites médicales scolaires à Pissi jusqu’en 2022. Cet accord a été concrétisé le 12 septembre 2019, au siège de la Mutualité à Saint-Hubert, lors d’une réunion à laquelle participait aussi le Docteur Madibèlè Kam, Président de Chaîne de Solidarité pour la Santé et l’Education au Burkina Faso, la (CSSE). Rendez-vous était donc pris pour les visites médicales les 27, 28 et 29 novembre 2019.

 

La réunion du 12 septembre 2019 entre les membres des différentes associations partenaires pour l'organisation des visites médicales scolaires au Burkina Faso

C’est avec 155kg de matériel médical devant servir, entre autres, aux visites médicales de 950 enfants et jeunes de Pissi que Vanessa Kinet, Annabelle Baijot et Sara Versweyvelt se sont envolées de Zaventem le 25 novembre.

Vanessa et Annabelle, infirmières, avaient déjà participé aux visites médicales en février 2019.  Cette fois, elles étaient accompagnées de Sara Versweyvelt qui se rendait à Pissi pour la première fois.

 

 

 

Une réunion préparatoire pour les visites médicales scolaires des 27, 28 et 29 novembre 2019 s’est tenue au centre Béoogo Néere. Elle rassemblait: le Docteur Bambara, chargé par la CSSE de coordonner l’ensemble de l’opération, Philippe Hervé Da Winntouo, logisticien de la CSSE, Michel Douamba, Président de l ‘ACPEA, Sébastien Sawadogo, secrétaire de l’ACPEA, et Abdou Kaboré, le major du CSPS de Pissi et Paul Calus. Les quatre directions des établissements scolaires de Pissi avaient également été consultées et informées des dispositions prises pour un déroulement optimal.

 

Le docteur Madibèlè Kam (pédiatre): une certaine technique et même une technique certaine pour interroger les enfants au sujet de leurs problèmes de santé. Pour beaucoup, c’est la toute première fois qu’il voient un médecin.

En effet, Pissi se trouve en brousse et ne dispose que d’un Centre de santé et de Promotion Sociale (CSPS) avec un dispensaire et une maternité qui fontt tout ce qu’il peuvent pour répondre aux urgences.  Les cas plus graves sont orientés vers le Centre Médical Avancé (CMA) de Saponé où il y a un médecin qui peut pratiquer certaines interventions chirurgicales d’urgence. Mais tout cela coûte cher pour la majorité de la population rurale particulièrement démunie.

 

 

Chaque soir, après la journée de visites médicales proprement dites, le travail n’est pas fini!  Il s’agit alors de compléter les fiches médicales des élèves et étudiants. Certaines sont tenues depuis 3 ans et permettent d’évaluer l’évolution de la santé des jeunes.

C’est aussi le moment, en fonction des pathologies et problèmes détectés, d’envisager les examens complémentaires nécessaires et de rédiger les ordonnances pour les produits pharmaceutiques.

Une étape supplémentaire sera encore nécessaire pour l’information des parents au sujet des problèmes de santé particuliers de leurs enfants et du suivi à y donner le cas échéant.

 

Dans leur rapport, les Dr Bambara et Kam soulignent l’intervention capitale et l’implication effective des membres des différentes associations participant bon déroulement des visites médicales scolaires à Pissi:

CSSE: Chaîne de Solidarité pour la santé et l’éducation (Burkina)

ACPEA: Association Communautaire pour la Promotion de l’Education et de l’Alphabétisation (Burkina—Pissi)

BNCI: Béoogo Néere—Coopération Internationale (Belgique)

CSPS: Centre de Santé et de Promotion Sociale (Burkina—Pissi)

Pour cette année, il s’agissait d’examiner systématiquement tous les élèves selon le schéma habituel (vue, poids, taille, etc) avec aussi l’extraction des bouchons de cérumen et de procéder à des prélèvements pour le dépistage de la drépanocytose pour les élèves n’ayant pas bénéficiés de cet examen lors de la dernière visite médicale.

Une bonne coordination entre les différents intervenants a permis de prendre en charge immédiatement les pathologies aigues (paludisme, bouchon de cérumen et autres infections) et de prescrire les ordonnances et des examens complémentaires et les traitements pour des affections plus lourdes ou dont le diagnostic le demande.

La participation des élèves et étudiants aux visites médicales des 27, 28 et 29 novembre 2019 s’élève à 826 au total répartis en 307 enfants pour les deux implantations de l’école primaire de Pissi (Pissi A et B) et 529 adolescents pour le secondaire (collège, lycée et Centre d’Education de Base Non Formel).

Au total, 588 pathologies diverses ont été détectées et prises en charge dont les 10 plus fréquentes sont:

  • Bouchons de cérumen: 118 cas
  • Infections urinaires: 84 cas
  • Paludisme: 79 cas
  • Rhinites allergiques: 74 cas
  • Caries dentaires: 66 cas
  • Baisse de l’acuité visuelle: 32 cas
  • Dysménorrhées: Parasitoses digestives: 20 cas
  • Angines à répétition: 17 cas
  • Otites: 17 cas

A l’heure où nous écrivons ces lignes, des examens complémentaires et des traitements sont toujours en cours, ce qui ne permet pas encore d’établir le bilan financier définitif de ces visites médicales de novembre 2019. Dans l’état actuel des comptes, nous pensons qu’une estimation moyenne raisonnable sera d’environ 4 euros par enfant ou adolescent.

 

 

Un slogan commun pour toutes les équipes: LA VISITE MEDICALE SAUVE

Les visites médicales scolaires sont devenues, depuis 2017, un très bel exemple de coopération entre l’équipe burkinabé de la Chaîne de Solidarité pour la Santé et l’Education (CSSE), l’Association Communautaire pour la Promotion de l’Education et da l’Alphabétisation (de Pissi (ACPEA), le Centre de Santé et de Promotion Sociale de Pissi (CSPS) et l’équipe belge de Béoogo Néere – Coopération Internationale (BNCI).

Tous ceux qui y ont participé en reviennent enrichis humainement pour avoir œuvré, ensemble, en toute solidarité, à un objectif commun. Et n’oublions pas bien sûr l’asbl belge AIDE & SOUTIEN qui finance totalement cette vaste opération.

 

 

Pour soutenir nos projets

merci d’effectuer vos dons au compte de Béoogo Néere – Coopération Internationale auprès de la banque BNP Paribas Fortis

BE82  0018  6164  0568

 

Défiler vers le haut